Bienvenue
chez les Louvettes et les Louveteaux !

Les Guides et Scouts d’Europe vous accueillent avec joie au sein de leur association.
De 8 à 12 ans, les filles sont des Louvettes, les garçons, des louveteaux. Le louvetisme est la branche cadette du scoutisme qui accueille les plus jeunes enfants.
Voici quelques clés pour comprendre ce mouvement si riche, fondé par Vera Barclay il y a presque 100 ans.
Et si l’aventure vous tente, n’hésitez pas à nous contacter (voir bas de page). Notre groupe Saint Joseph est jumelé à celui de Montargis, nous faisons des activités en pleine nature tout au long de l’année encadrées par des chefs et cheftaines formés. 

La méthode scoute

Le scoutisme est une méthode d’éducation complémentaire à celles de la famille et de l’école.
Le louvetisme est la pédagogie, la mise en pratique concrète, adaptée à la tranche d’âge des 8-12 ans : fondée sur la psychologie de l’enfant, elle répond admirablement à ses aspirations.
Elle consiste à intéresser l’enfant à sa propre formation, grâce au système des étapes qui l’incitent à se dépasser.

Le groupe au sein duquel il évolue est un cadre rassurant où l’enfant se sent chez lui, tout y est à sa portée : la meute ou la clairière est une famille, dont la joie est l’élément dynamique et dont le cadre de vie est emprunté à l’histoire de Mowgli du Livre de la jungle de Rudyard Kipling.

Au cœur de cette méthode, tous les apprentissages de l’enfant passent par le jeu. Indispensable à l’épanouissement général de l’enfant, il favorise son développement social.
« Le jeu, dit Vera Barclay, qui a contribué au développement du louvetisme, n’est pas une certaine activité à laquelle les enfants se livrent par intervalles, c’est l’expression visible et concrète de leur constant état d’esprit. »
C’est pourquoi les chefs et cheftaines s’appuient sur cette attitude de l’enfant pour créer à chaque activité des jeux adaptés à la progression des louveteaux et des louvettes.

« Nous leur apprenons en jouant à faire de petites choses,pour que le moment venu, ils soient capables d’en accomplir de grandes. »

Baden-Powell

Les unités

Les filles, appelées louvettes évoluent dans une « clairière » et les garçons : les louveteaux dans une « meute ».
Enfants et chefs forment un groupe uni et joyeux : la Famille Heureuse. Le chef ou la cheftaine principale s’appelle Akela. Les assistants portent des noms des amis de Mowgli dans le livre de la Jungle : Bagheera, Baloo… 

Un imaginaire

Tous les apprentissages de l’enfant passent par le jeu et l’imagination. Ils sont donc plongés dans un cadre imaginaire : Le Livre de la Jungle de Rudyard Kipling.

Un cadre

Au sein de la meute ou de la clairière, chacun suit les mêmes règles. La loi, les maximes, mais aussi une devise : « de notre mieux ».


Les louveteaux et les louvettes ont un chemin de progression qui leur permet de grandir en suivant les 5 buts du scoutisme : 

  • La formation du caractère:

Nous voulons des enfants qui acquièrent de la personnalité : c’est-à-dire qu’ils aient la volonté d’aller de l’avant, de se forger une opinion afin de discerner le bien du mal.
Lors des activités, chaque enfant va devoir apprendre à s’exprimer, et même à donner son avis : avec l’aide des chefs et de ses parents, il devient acteur de son développement.

  • La santé:

En reprenant l’adage « un esprit sain dans un corps sain », le louvetisme prend part à la santé de l’enfant par des activités et jeux en plein air.
Le jeu n’est pas un but en soi, c’est un moyen utilisé pour développer son corps et se dépenser ensemble. 
La santé passe aussi par l’apprentissage de l’hygiène en camp : douche quotidienne, cuisine, repas…

  • Le sens du concret:

L’acquisition d’une certaine habileté manuelle et de techniques (sémaphore, nœuds, installation du camp…) permet d’ancrer dans le réel le sens de chaque chose.
La vie de camp y est propice : une tente à maintenir rangée pour s’y retrouver, une table sur laquelle on mange, un vaisselier sur lequel on lave la vaisselle, un coin cuisine, etc.

  • Le sens du service:

On gagne toujours plus à donner qu’à recevoir. Dans le monde qui l’entoure, l’enfant doit apprendre à prendre sa place dans les tâches quotidiennes, et comprendre comment chaque petit geste offert peut changer son quotidien.
Il existe un bon moyen donné au louveteau ou à la louvette pour aborder cette notion de service : la BA. Cette Bonne Action est quotidienne, gratuite, idéalement secrète et a pour simple but d’aider les autres.

  • Le sens de Dieu:

Nous ne faisons pas de retraite, ni de journée de méditation, mais nous mettons Dieu au cœur de nos activités, par une prière au début et à la fin de chaque sortie, par la messe, par des jeux spirituels, et dans chaque cérémonie d’engagement. Nous apprenons aux enfants à découvrir la foi qui nous porte. Tous les enfants participent à la messe dominicale lors des activités du dimanche.

L’uniforme

Chez les guides et scouts d’Europe, chaque tranche d’âge possède son uniforme. Adapté aux activités, il est le signe d’un même esprit partagé et symbolise l’appartenance à un groupe. Il aplanit les différences sociales et vestimentaires, rappelant ainsi l’idéal et l’esprit du scoutisme. Tous les louveteaux et louvettes portent le même uniforme.

L’achat de l’uniforme ne doit pas être un obstacle à l’inscription d’un enfant désireux de faire du scoutisme. N’hésitez pas à contacter les responsables locaux qui ont des uniformes d’occasions à proposer.

Et concrètement,
comment se passe une année scoute ?

Les activités s’étalent sur toute l’année, à raison d’une à deux fois par mois, soit un samedi après-midi soit un dimanche de l’heure de la messe à la fin de l’après-midi. Nous avons un week-end dans l’année où nous campons une nuit sous la tente puis, pendant les vacances d’été, nous campons de 4 à 7 jours, pendant lesquels les jeunes fabriquent de leur main les installations nécessaires à la vie de camp : table, coin vaisselle, table à feu. Sans oublier bien sûr, les grands-jeux, les veillées, les concours cuisine etc… 

Contact: Mme DENIZOT Anne